Paul ANSKI : “Vers les obsèques nationales de la Vème République

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

A l’occasion de la sortie de son roman “L’accusé de réception” aux éditions Edilivre Aparis collection Coup de Coeur, l’auteur seinomarin, Paul ANSKI, répond aux questions de Arnaud De Lauzon.

Trouver les ouvrages de Paul ANSKI

Arnaud De Lauzon: Comment envisagez-vous l’avenir politique de la France d’ici 2012 ? (crise, poursuite des manifestations et des grèves, évolutions de l’opposition, tentative du parti au pouvoir de se maintenir ….)

Paul ANSKI : La France a un très bel avenir politique d’ici 2012 à condition que le citoyen se réveille pour bouter ses imposteurs. La crise mondiale va l’y aider naturellement et on peut lui faire confiance. La confiance, justement, ne pourrait être renouvelée à ceux qui ont prouvé, non seulement leur incapacité mais aussi leur mépris à l’endroit de leurs administrés. De plus, les vieilles méthodes politiques se meurent, petit à petit avec ceux qui les utilisent. Forcément avant 2012, de grandes obsèques nationales pour la Ve République auront lieu de concert avec celles des grands partis. La naissance de la Démocratie Nouvelle est probablement pour demain, je pense que c’est d’une implacable logique. Au travers votre question vous évoquez « les évolutions de l’opposition ». Si c’est du principal parti de gauche auquel vous faites allusion, cela fait depuis 1981 qu’il est en totale stagnation. Comme pour la droite traditionnelle, ce n’est pas avec de vieilles marmites que l’on fait de meilleures soupes. La vraie opposition, celle qui a de l’évolution devant elle, c’est celle qui souffre, c’est la France profonde, celle qui tous les jours prend sa carte alimentaire pour aller saluer bien bas Coluche. C’est la France qui jusqu’ici ne votait pas, c’est-à-dire 70% des électeurs inscrits qui attendent impatiemment l’émergence d’un des leurs pour leur montrer le bon chemin de l’isoloir, curieusement pour se réunir. Ce ne sera plus une opposition mais une majorité écrasante. Si vous aimez les mathématiques, puisque c’est une science vraie et démonstrative, comment peut-on expliquer qu’une minorité de richissimes puisse avoir la majorité du pouvoir ? Cherchez l’erreur !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »